Page en cours de chargement

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Je comprends

Balade dans le Haut Beaujolais

Reportage

650, 650, Boucle des trois Châteaux d’Ouroux : la campagne, ouroux.jpg, 612313, https://www.gtahandicalpes.fr/wp-content/uploads/2018/10/ouroux.jpg, https://www.gtahandicalpes.fr/balade-dans-le-haut-beaujolais/ouroux/, Boucle des trois Châteaux d’Ouroux : la campagne, 1, , , ouroux, inherit, 649, 2018-10-23 10:45:41, 2018-10-23 10:45:54, 0, image/jpeg, image, jpeg, https://www.gtahandicalpes.fr/wp-includes/images/media/default.png, 1024, 576, Array

C’est à 7 h 15 que le groupe de 12 personnes s’est constitué sur le parking, permettant ainsi d’embarquer dans trois voitures, sans complication. Celles-ci (les complications) devaient arriver plus tard !!!

En arrivant assez près du point de départ, tandis que nous cheminions sur une petite route étroite qui grimpait, les chauffeurs des voitures constatèrent que la route était bien déserte, nous semblions être les seuls à circuler dessus, par contre, un certain nombre de véhicules étaient stationnés sur le côté. Bizarre, bizarre !

Arrivés en haut, la route était tout simplement barrée car un rallye automobile avait lieu précisément à cet endroit, ce jour-là !!! C’est en redescendant pour approcher notre point de départ par un autre accès, que certains repérèrent un tout petit panneau sur le bord de la route indiquant « déviation » « route barrée ». C’est dommage que personne ne l’ait remarqué avant !

Arrivés au point de départ, le moral était un peu en berne : il pleuvait bien et on avait déjà plus d’une demi-heure de retard sur l’horaire prévu. Après un petit café (délicieux pour certains, imbuvable pour d’autres) nous nous décidons quand même à partir bien abrités sous nos capes.

La pluie, molle certes, mais pluie malgré tout, nous a accompagnés jusqu’à environ 14 h. Mais René, personnage très prévoyant, avait repéré un abri avec toit plus bancs pour nous permettre de pique-niquer au sec. Nous n’y sommes restés qu’une petite heure. Le pique-nique s’est vu agrémenté de nombreuses douceurs : la farandole des desserts. Un excellent gâteau au citron, (fait par Marie-Christine Vincent) un autre chocolat-noix de coco et un troisième aux carotte + fruits secs, (confectionnés par Colette Nizon), des biscuits, du chocolat … Tout ceci servi avec café, thé.

Puis nous avons terminé les 18 kilomètres et les 600 m de dénivelé sous un temps gris. Nous avons presque failli avoir un petit rayon de soleil.

Malgré les déboires du matin, nous avons terminé avant 16 h. Il faut dire que la pluie et la fraîcheur n’étaient guère propices à la flânerie !

Encore un petit tour dans un café pour prendre un thé ou autre boisson avant de reprendre les voitures. Décidément, certaines randos sont plus arrosées que d’autres !

MERCI RENÉ !

Jocelyne Briggs