Page en cours de chargement

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Je comprends

Chartreuse – Le Pinet / Le Truc

Reportage

Mylène a choisi ce dimanche de fin août de nous faire découvrir le Pinet, qui n’a rien à envier à son voisin le Granier, d’après elle. Elle a confiance, Mylène, car il est très courant que les randos proposées fin août soient annulées, faute de participants !

Mais il s‘avère qu’elle a bien raison, car on part à 8 de Lyon, soit deux voitures, ce qui fera un total de douze avec elle-même et Jean-Louis, plus Jean-Claude et son ami Martial qui nous rejoignent sur le parking du départ.

On part très tôt de Lyon soit à 6H45, mais comme on est plusieurs à ne pas avoir petit-déjeuner, on décide d’aller prendre un café et des viennoiseries dans un bar à Pont de Beauvoisin.

On gare les voitures à la Plagne, au-dessus d’Entremont-le-vieux, et on attaque presque tout de suite, le chemin empierré bien raide que Mylène et Jean-Louis nous avaient promis pour atteindre le col de l’Alpette. Comme il a bien plu la veille, le terrain est plutôt glissant (calcaire oblige), mais il aura le temps de sécher un peu dans la journée avant que nous ne redescendions.

Puis nous traversons le plateau et gravissons, via un combe dans lapiaz, envahie par une végétation luxuriante, le Truc.

La brume a bien du mal à se lever, et le soleil joue à cache-cache avec les nuages.

Le pique-nique sera bien arrosé, non de pluie, car le temps se maintient, même s’il ne fait pas très chaud quand le soleil se cache, mais de vin : du blanc, du rosé… Guy a trouvé une nouvelle combine pour manger, à son tour, à tous les râteliers ! Il n’a pas oublié son pique-nique, c’est plus subtil que cela : il s’est carrément trompé de boîte, prenant dans le frigo une boîte contenant un liquide dans lequel nagent quelques ingrédients non-identifiés, mais pas la salade escomptée ! Pour éponger ce vin, Françoise nous régale d’un cake poivrons-chorizo.

Arrive la farandole des gâteaux : Mylène et Sabine, nous ont confectionné des bonnes recettes.

Le paysage est magnifique de là où nous sommes, au loin, on aperçoit le Mont-Blanc…

Le retour sera, comme annoncé, assez long, sur les lapié (NDLR : un lapiaz, des lapié), sur un terrain chaotique jusqu’à la combe et au Col de l’Alpette. Puis on redescend le sentier, qui me paraît bien plus raide que le matin.

Joce R. a le genou gauche en panne, et Jean lui propose de s’appuyer sur son sac à dos des deux mains pour descendre plus confortablement (comme quoi, à GTA, il n’y a pas que les DVs qui se font remorquer !!!) La technique est efficace, mais Joce appuie tellement fort que Jean glisse, se retrouve sur les fesses et récolte une « pizza » sur l’avant-bras !

On arrive aux voitures vers 17h30. Mylène et Sabine s’occupent de la pizza de Jean, en l’arrosant de sauce piquante ; les restes des desserts du midi sont partagés , puis il est temps de prendre le chemin du retour.

Jocelyne Briggs / Jean Fuin