Page en cours de chargement

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Je comprends

Le tour du Chablais et les balcons du Léman

Reportage

Étape 1 – samedi 15 août

La Planche (1210m) Chalet de Neuteu (1702m), point coté 1834m, col de Bise (1915m), refuge de Bise (1502m).

Étape 2 – dimanche 16 août

Refuge de Bise (1502m), Pas de la Bosse (1816m), chalet de la Bosse (ruine) puis hors sentier, Col de la Vernaz (1815m), Col de la Resse (1781m), Col du Serpentin (1822m), lac d’Arvoin (1683m), Bonnatrait (1242m), la Voraz, point coté 1029m, le Moulin (1018m), sur Bayard (1200m), point coté 1310m, chalet de Trébentaz (1880m).

Étape 3 – lundi 17 août

Refuge de Trébentaz (1880m), col des Mattes (1968m), le Pron (1741m), l’Etrye (1694m), Lenlvay (1733m), point coté 1726m, chalets de Lens (1576m), refuge des Tindérets (1491m).

Étape 4 – mardi 18 août

Refuge des Tindérets (1491m), chalets d’Ardents (1752m), les Pirons d’Ardents (1875m), lac de Tavaneuse (1705m), col de Tavaneuse (1997m), les portes de Lens, Brion (1654m), lac de Damoz les Moulins (1609m), plan des Crêts (1291m), Mont d’Evian (1003m), plan du Milieu (850m), St Jean d’Aulp (807m), gîte les Moussiére (807m).

Étape 5 – mercredi 19 août

Gîte les Moussiéres (807m), Mont d’Evian (1003m), Montolivet et point coté 1247m, le Fouyet (1339m), col de l’Ecuelle (1534m), l’Essert (1480m), Frémoux (1079m), Vellard, les Mouilles (974m), Abondance (900m), hôtel les Touristes (900m).

Étape 6 – jeudi 20 août

Abondance, hôtel des Touristes (900m), le Mont (1164m), col de la Plagne (1546m), refuge d’Ubine (1485m) fin, ou en option pour ceux qui le désir « le tour du Mont Chauffé » = à partir du Mont (1164m) suivre le Perray (1200m), la Lavanche (1445m), chalet de la Raille (1607m), combe de Séchet (1350m), chalet de Mens (1588m), col d’Ubine (1694m), refuge d’ Ubine (1485m).

Étape 7 – vendredi 21 août

1er groupe = Idem 2ème groupe jusqu’au lac de la Casse d’Oche (1750m), puis chalets d’Oche (1612m), la Fétiuère (1206m), (accès virage sur la route) puis voiture jusqu’à Bernex.

2ème groupe = Refuge d’Ubine (1485m), lac de Fontaine (1356m), le bonaz (1590m), point coté 1796m, Darbon (1583m), lac Darbon (1813m), les portes d’Oche (1937m), lac de la casse d’Oche (1750m), col de Planchamp (1996m), traversée des arêtes de la Dent d’Oche (2221m), refuge de la Dent d’Oche (2113m).

Étape 8 – samedi 22 août

1er groupe = Bernex, le vieux café, acheminement voiture jusqu’au parking Creusaz (1160m),puis sur la Rasse (1228m), et reprise du 2ème groupe au bas des échelles des Chasseurs.

2ème groupe = refuge de la Dent d’Oche (2113 m) les câbles, col de Rebollion (1925m), col de Neuva (1775m), les Lanches, Chalet sur les Prés (1517m), point côté 1598 m, pt côté 1623 m.

Descente sur Lajoux (1051m), Lajoux, gîte l’Odyssée Montagnarde (1051m).

Étape 9 – dimanche 23 août

Lajoux, (gîte), (1051m), point coté 1104m, col de Comiens (1393m), col de Blanchard (1452m), pas de l’Ours (1300m), les Joncets (1210m), la Planche (1224m).

La presse en parle !

Article de presse : le GTA Handic'Alpes au tour du Chablais
Article de presse : Balcons du Léman, les sept déficients visuels reviennent aujourd'hui
Article de presse : la Dent d'Oche vaincue
Article de presse : la montagne pour tous, voyants et malvoyants

Témoignage de Nathalie, non-voyante et nouvelle adhérente

Quelle belle aventure que la grande rando GTA de l’été 2009 ! Avec une belle nature pleine de soleil, de mers de nuages, de lacs, de bachals, de bouses, de fleurs, de papillons et de myrtilles… Sans oublier les cols à gravir et à descendre en lacets, en devers, avec les pierriers, les racines, les marches, les entre-deux, l’échelle pour arriver aux balcons du Léman autour duquel on a usé nos chaussures, n’est-ce pas Guy ? Mais toujours dans la bonne humeur !

Et quelle énergie ! Il y en a même qui ont fait l’ascension de la Dent d’oche, avec les baudriers et un sol extrêmement glissant à la descente et un temps qui n’était pas aussi brillant que le groupe.

Les tartiflettes ont fait partie de la fête sans oublier les délicieuses saucisses au chou et le merveilleux plateau de fromages de brebis et de chèvre qui nous attendaient le soir au refuge que nous étions heureux d’atteindre après avoir totalisé 1600 mètres de dénivelé dans la journée. C’est là que le soutien, l’accompagnement et les encouragements des personnes du groupe sont touchants. Dans les moments difficiles, il y a Mylaine qui propose de l’arnica à appliquer sur les jambes et Jocelyne qui en a à laisser fondre sous la langue. Et là, à peine les fesses ont-elles touchées le sol pour un peu de repos que des mains sont là pleines de fruits secs, fraises des bois, barres chocolatées…Le souffle encore rapide ne permet que de dire merci dans un premier temps avant de pouvoir se délecter. Cet élan de solidarité, c’est que du bonheur ! La sécurité est assurée parfois de façon discrète et délicate et c’est touchant aussi. C’est la triplette qui se met en place spontanément quand la personne attentionnée va savoir qu’elle a sa place derrière ce marcheur qui a besoin d’une présence sécurisante pour lui et pour le guide.

Très encourageantes et motivantes sont les personnes non voyantes qui par leur présence et leurs paroles disent et montrent que randonner sans voir, c’est possible.Quel beau cadeau pour tous !

Alors, avec GTA Handic’Alpes, on y va !