Page en cours de chargement

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Je comprends

Tour des glaciers de la Vanoise

Reportage

Impossible ici de relater ce séjour jour après jour, tout d’abord, parce que ma mémoire flancherait, et ensuite parce que cela serait fastidieux et monotone à lire.
Alors, je vais vous rendre compte des éléments les plus importants (selon moi, bien sûr).

LE GROUPE :
Il est constitué de 20 personnes, 5 DVs, 3 malvoyants et 12 accompagnateurs, ou encore douze filles  et huit garçons.
Le chiffre huit revient encore dans le nombre de jours où nous allons cheminer ensemble.
Les organisateurs essentiels sont :
– Jean, qui a conçu l’itinéraire et qui nous mènera toute la semaine,
– Hélène, qui a fait en amont toutes les réservations des refuges, vaste tache !
– Bernard, qui a réglé les factures tous les soirs,
– d’autres personnes prêteront main forte pour la lecture des cartes, telles que Francis, René et d’autres sans doute que je n’ai pas repérées.

LES RANDOS :
Nous faisons le tour des glaciers, qui sont toujours magnifiques, même s’ils ont beaucoup fondu ces vingt dernières années.
Les journées les plus soutenues ont été sans conteste les deux dernières.
– le samedi 18, car, suivant la suggestion de René et Guy, Jean propose à ceux qui le souhaitent une « petite » variante pour admirer le cirque du Génépy (sommet éponyme de la boisson digestive qui nous sera offerte au refuge de Péclet-Polset après le repas). Cette journée permettra à quinze d’entre nous de gravir 1160m et de descendre 1060m, environ.
– le dimanche 19, que tout le monde (et moi la première !) imaginait super cool, c’est-à-dire : journée courte, facile, avec uniquement de la descente en pente douce sur du gazon en direction du parking, longue sieste au soleil ! Eh bien, cette dernière randonnée s’est avérée la plus relevée : du style ludico-technique, avec un joli petit col du Grand Marchet, bien raide à monter, suivi d’une redescente encore plus escarpée et glissante, dans les cailloux et la terre,
Puis de grosses marches, franchissables uniquement sur les fesses, ont alterné avec des passages de câbles et de chaines, des murs verticaux, des pas d’escalade technique, des traversées de torrents à gué, ou sur petits ponts instables…
Conclusion de cette journée : certains/certaines ont adoré, tandis que d’autres ont détesté… mais tout le monde est arrivé à bon port à la terrasse du bar des Fontanettes pour le pot d’adieu avant de se séparer.
Il faut également noter la randonnée à géométrie variable, proposée par Jean le mercredi 15 août, journée officielle de repos.
J’ai pu compter cinq groupes différents :
– ceux qui sont restés au refuge pour aller faire un tour au village d’Aussois dans la journée,
– ceux qui ont fait le tour des refuges : celui de la Fournache, de la Dent Parachée et des Fonds d’Aussois, comparant la qualité du café dans chacun d’entre eux ;
– ceux qui ont gravi une partie du col d’Aussois ;
– ceux qui l’ont gravi en entier,
– et enfin ceux qui ont fait le retour par la grande boucle au-dessus des deux lacs.
Bref, chacun y a trouvé son compte, en longueur, en difficulté et en dénivelé.
Bravo, Jean !

LES REFUGES :

Au total, nous en avons fréquenté six :
Le refuge du Col de la Vanoise, autrefois connu sous le nom de refuge Félix Faure, le refuge de l’Arpont, celui de Plan Sec, où nous avons dormi deux nuits, le refuge de l’Orgère, le refuge de Péclet-Polset, et pour finir le refuge de la Valette.
Les critères pour les apprécier sont divers et variés, selon qu’on s’intéresse au cadre, à l’environnement immédiat, à l’authenticité des lieux, ou plutôt à l’accueil des gardiens/gardiennes, au confort, à l’accessibilité en toute autonomie.
Pour ma part, j’ai préféré le refuge de l’Orgère, pour le confort, l’accessibilité et la qualité de la cuisine, mais n’ai guère apprécié celui de la Valette, très haut perché en altitude, dont le confort, lui, était largement en dessous du niveau de la mer, et la promiscuité à son comble ! Petit plus toutefois : la gardienne y était chaleureuse, et l’accueil très convivial !

L’AMBIANCE :

Je pense que la palme des blagues et des fous-rires provoqués revient, sans hésiter, à Brigitte. Rien qu’en pensant à certaines scènes, j’ai envie de rire, seule, devant mon ordinateur. Mais d’autres personnes, telles qu’Hélène, Anna, Pierre-Marie, pour ne citer qu’eux, ont largement contribué à faire rire la joyeuse troupe après l’effort de la journée.
Le groupe était bien solidaire, sans petits clans isolés, et la ponctualité chaque matin et après chaque pause était exemplaire !!!

823, 823, tour-vanoise-2, tour-vanoise-2.jpg, 318696, https://www.gtahandicalpes.fr/wp-content/uploads/2019/01/tour-vanoise-2.jpg, https://www.gtahandicalpes.fr/tour-des-glaciers-de-la-vanoise/tour-vanoise-2/, , 35, , , tour-vanoise-2, inherit, 803, 2019-01-03 20:55:55, 2019-01-03 20:55:55, 0, image/jpeg, image, jpeg, https://www.gtahandicalpes.fr/wp-includes/images/media/default.png, 1095, 574, Array

LA METEO :

On peut dire que nous avons eu beaucoup de chance, car par deux fois nous avons évité la grosse pluie.
En effet, le vendredi 17, nous sommes arrivés au refuge de Péclet-Polset à 14h00 et la pluie a commencé à tomber à 14h05, pour un bon moment !
Quant au samedi 18, les derniers du groupe sont arrivés vers 16h45 tandis que la pluie se déclenchait à 17h.
Mais la chance, on ne l’a pas eue toute la semaine quand même !!! Ça aurait été trop facile !
La pluie, nous l’avons eue dans la matinée du lundi 13 août, et surtout, toute la journée du mardi 14. Il s’agissait en fait du cadeau d’anniversaire que Marie « qui adore randonner sous la pluie » s’était discrètement commandée sur le site dédié « jadorelapluie.com ». Etant donné qu’elle passait une dizaine, et que de surcroît, elle nous avait généreusement arrosés de Champagne et autre gourmandises liquides au premier piquenique sur le parking des Fontanettes, on ne pouvait guère lui en vouloir ! De plus, la visibilité était quasi-nulle ce mardi-là, le brouillard épais à couper au couteau. Certains n’hésitaient pas, d’ailleurs, à parler de purée de pois ! A ce sujet, on ne peut pas ignorer qu’au dîner la veille au soir, il nous avait été servi, précisément, de la soupe de pois cassés ! S’agissait-il d’un mauvais présage ? Tout porte à le croire !
Quant au bon côté des choses, nous n’avons vécu ni grand froid, avec ses risques de doigts gelés, ni de canicule insoutenable entrainant des insolations, et nous avons bénéficié de belles journées ensoleillées, en particulier le dimanche 12, pour la montée au premier refuge, le mercredi et le samedi.
Pour les panoramas de la Grande Casse, des glaciers et autres paysages grandioses ou sauvages, il faudra attendre les albums images de nos photographes chevronnés qui ne tarderont pas à arriver.

 

846, 846, tour-vanoise-1, tour-vanoise-1.jpg, 151284, https://www.gtahandicalpes.fr/wp-content/uploads/2018/08/tour-vanoise-1.jpg, https://www.gtahandicalpes.fr/tour-des-glaciers-de-la-vanoise/tour-vanoise-1-2/, gta-tour-vanoise-groupe, 35, , , tour-vanoise-1-2, inherit, 803, 2019-01-03 21:15:32, 2019-01-03 21:40:00, 0, image/jpeg, image, jpeg, https://www.gtahandicalpes.fr/wp-includes/images/media/default.png, 580, 400, Array

REMERCIEMENTS :

Ils vont tout naturellement à Jean, notre organisateur/accompagnateur, mais également à Hélène et à tous ceux ou celles qui ont contribué, de près ou de loin, au bon fonctionnement de cette semaine, qui retraçait, partiellement, nos pas de la GTA 2008.
Merci à tous et à chacun pour votre bonne humeur, votre solidarité, et merci aux accompagnateurs pour votre aide efficace, mais toujours discrète.
A l’année prochaine.

Jocelyne BRIGGS

Description

12 août 2018 au 19 août 2018

Les inscriptions à cette randonnée sont fermées.

Activité

Le tour des glaciers de la Vanoise, au cœur du premier parc national créé en France entre Maurienne et Tarentaise, est une des plus belles randonnées emblématiques des Alpes. Ce tour des dômes glaciaires de la Vanoise, entre alpages et neiges éternelles, nous enchantera par la variété des paysages extraordinaires qu’il offre : sommets majestueux (Grande Casse, Aiguille de la Vanoise, Dent Parrachée), calottes étincelantes des glaciers se reflétant dans les nombreux lacs que nous longerons, cirques minéraux (Valette, Grand Marchet), vallons sauvages et sentiers balcons panoramiques. Nous aurons l’occasion de croiser bouquetins et chamois – ne parlons pas des marmottes -, et d’admirer avec peu de chance les vols du gypaète barbu ou de l’aigle royal.
Circuit sans difficulté technique ; une journée de repos (facultatif) est prévue le 4e jour, au refuge de Plan Sec.

Cotations

Longueur itinéraire : 3
Difficulté technique : 2
Dénivelé : voir tableau dans le plan de route

Équipement

Vêtements légers et chauds, gants, cape de pluie, bonnes chaussures, chapeau, lunettes de soleil, crème solaire, bâtons de marche, barres énergétiques, gourde/sac à eau (2 litres), couverts et gobelet, boîte hermétique (en cas de salade), drap sac, affaires de toilette, lampe frontale, pharmacie perso et bonne humeur.

Animateur

Jean FUIN

Date de l’évènement et rendez-vous

Du dimanche 12 août au dimanche 19 août 2018

Rendez-vous : à 11 h sur le parking du hameau des Fontanettes à Pralognan la Vanoise

Télécharger la fiche