Page en cours de chargement

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Je comprends

Vercors – Plateau de Sornin et Crêtes de la Molière

Reportage

DIMANCHE 6 OCTOBRE : VERCORS – PLATEAU  ET CRETE DE LA MOLIERE

Cette sortie concoctée par Marie, qui devait initialement l’encadrer, est reprise par Francis, qui a bien voulu la remplacer.
Toute la semaine précédente, la météo pour ce dimanche 6 octobre n’est pas fameuse du tout : pluie toute la journée. Francis n’est pas content : on ne va pas encore annuler une rando à cause du mauvais temps !!! Mais finalement, les intempéries se décalent et, samedi soir, il n’est plus question que de quelques vagues averses en toute fin d’après-midi.

On part donc de Parilly à 7h et à deux voitures : celle de René et celle de Véro.
Dans la nôtre, nous accueillons Julie MAYOUD, journaliste, qui veut rédiger un article sur notre association pour le journal « Tout va bien ». Elle a déjà participé à la rando du premier septembre, mais souhaitait s’imprégner davantage de l’ambiance particulière de notre groupe. 

Malgré le petit arrêt traditionnel à l’Île Rose, nous arrivons les premiers sur le parking d’Engins.  Oui, oui : Francis arrive après nous !
Le groupe d’Annecy est très étoffé, avec plein de nouveaux : Laura, qui fait sa deuxième sortie, Marie-France, une amie de Sandra, et Miguel, un ami de Sandra également.  

Nous ne tardons pas à nous mettre en route par une large piste forestière, très confortable, où l’on peut marcher côte à côte, puis nous nous engageons sur un chemin plus étroit. Un panneau nous indique qu’il y a une chasse en cours, et histoire de nous faire peur, de grosses tâches de sang souillent le sol à plusieurs endroits. Julie dit que c’est de la peinture ! Même pas peur ! On va les braver, ces chasseurs !

On monte tranquillement pour rejoindre le plateau  de la Molière. Miguel fait de jolies photos d’une nappe de brouillard qui enveloppe la vallée et de laquelle dépasse les petits sommets alentours.
Nous bifurquons peu avant le gîte de la Molière, pour attaquer la courte grimpette vers le Pas de l’Ours, déjà bien connu de GTA. Juste avant le goulet qui conduit à la crête, Francis repère une petite plateforme, avec des gradins pour nous installer confortablement et piqueniquer au soleil. Il est à peine plus de 12h.

La vue est somptueuse sur ce lieu de piquenique : la chaîne de Belledonne, les Aiguilles d’Arve, une partie des Ecrins s’étalent devant nous.

Le repas se termine comme d’habitude sur une ronde de chocolats NOIRS… Je fais grise mine, car personne n’a pensé à apporter du chocolat au lait pour moi. Enfin si, quelqu’un y a bien pensé, et il a même le toupet de me préciser qu’il y a pensé très fort mais l’a oublié sur la table de sa cuisine. Bon, on ne dira pas qui c’est…

On repart pour gravir les quelques derniers mètres du goulet, et là, chose curieuse, une sensation de grand froid nous tombe sur les épaules, peut-être à cause des falaises qui nous cernent de près, de part et d’autre. Il fait si froid qu’on s’attendrait presque à voir bondir un ours, un grizzly, bien sûr. N’empêche qu’en franchissant le goulet, on voit une belle griffe de patte d’ours sur un rocher, preuve irréfutable de son passage récent !
On se faufile dans une chicane de barbelés et on arrive sur la crête avec la vue bien dégagée sur la gauche.

Là, Véro m’explique la topographie : à notre gauche se trouve une falaise qui forme des strates comme un millefeuille. Celui-ci plonge verticalement jusqu’à une pente raide et caillouteuse, où nous avons piqueniqué. Au-dessus de ce millefeuille se trouve une forêt dense avec des arbres haut et vert très foncé qui se découpent sur le ciel. En résumant, Véro me dit qu’il s’agit d’un gros millefeuille surmonté d’une forêt noire !!!

Un peu plus loin sur le plateau, une autre curiosité arrête le regard de nos accompagnateurs : de loin, on dirait des tipis, mais il s’agit en fait de gros sapins au pied desquels ont poussé toute une série de petits sapins entourant le tronc du gros. Curieuse impression, paraît-il.

Les couleurs de l’automne ne sont pas au rendez-vous, mais un très gros champignon, amanite tue-mouche, tout rouge, tacheté de blanc, fait un gros effort pour mettre un peu de couleur dans le paysage. Tout seul, c’est un peu dur !

Nous atteignons le Col de Bellecombe et redescendons sur un chemin bien raide et caillouteux.
Miguel, novice pour guider à la descente fait preuve d’une habileté et d’une dextérité incroyables !
Sur le chemin, Francis me fait sentir une plante odorante : l’hysope, que je n’avais jamais sentie jusque-là.

Le retour au parking d’Engins est rapide, car la descente est bien raide et somme toute assez technique.
On fait une petite pause en route, histoire de ne pas arriver trop tôt, et on rejoint les véhicules vers 16h. Quant à la pluie, on en a reçu quelques petites gouttes au cours des dix dernières minutes, mais elle attendra que l’on ait rejoint l’autoroute pour se mettre à tomber franchement !

Voilà encore une jolie balade où nous avons gravi 800m et traversé de jolis paysages.

Bienvenus à nos deux nouveaux et deux semi-nouveaux. J’espère que l’accueil de cette journée vous aura donné envie de revenir parmi nous. Certains on même parlé de prendre une licence … Les effectifs de GTA Handic’Alpes vont peut-être exploser avant la fin de l’année 2019.   

Merci à toi Francis d’avoir bien mené cette randonnée, et merci à Marie de l’avoir proposé !
Le petit groupe de douze que nous formions fut fort sympathique et bien joyeux, agrémenté des éclats de rire de Sandra !

Bonne semaine à tous et à toutes

Jocelyne BRIGGS

Description

6 octobre 2019

Les inscriptions à cette randonnée sont fermées.

VERCORS – Crêtes de la Molière/Plateau de Sornin
Dimanche 6 octobre 2019

Heure de départ et lieu du rendez-vous de la randonnée

Départ : LYON – 7h Place Jules Grandclément (métro ligne D – station Parilly).
Rendez-vous : 8h30 à Engins sur le parking à l’entrée du village

Activité

Une boucle qui nous fera découvrir les Crêtes de la Molière par le Pas de l’Ours en passant devant le sympathique refuge de la Molière. Cheminement sur les crêtes et le sommet de Charande avec un panorama époustouflant sur les sommets proches de Grenoble. Le surprenant plateau de Sornin avec ses lapiaz, pâturages et superbes forêts couronnera la journée !

Cotations

Niveau 2 – Difficulté 1 – Dénivelé : 850m

Équipement

Habituel : bâtons, sac à dos, vêtements chauds, bonnes chaussures, lunettes de soleil, crème solaire, en-cas énergétiques, boisson.
1 pique-nique

Animateur

Francis : 07 50 21 16 72

Covoiturage

19 € à remettre à votre chauffeur sur la base de 4 personnes par véhicule au départ de Lyon.

 

Télécharger la fiche