Page en cours de chargement

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Je comprends

Week-end HCE-GTA

Reportage

Comme cela se produit une fois tous les deux ans à pareille époque, nous avons organisé un week-end commun entre nos deux associations Handi Cap Evasion et GTA Handic’Alpes.

Ce week-end a eu lieu à Laussonne en haute Loire, chez des adhérents de HCE, Edith et Bernard, qui nous ont très gentiment offert l’hospitalité dans leur grande maison.

Simone avait organisé le covoiturage pour toutes les voitures au départ de LYON. Celles-ci sont arrivées entre 11h et 12h.

Un peu avant midi, la joyeuse troupe composée de 26 personnes au total s’est installée dehors autour des tables pour piqueniquer. Chacun s’est présenté rapidement, ce qui a duré un certain temps, vu le nombre de participants !

A peine avalé le café, préparé par nos hôtes, nous avons pris le départ, avec les joëlettes vers 13h30 pour un grand circuit d’environ 12 km. Celui-ci nous a amené à travers un ancien village reconstruit, où chacun a pu admirer les outils d’autrefois, les maisons aux toits de lauze ou de chaume. Personnellement, c’était la première fois que je touchais un toit de chaume !

Le dîner préparé par Edith, fut précédé d’un abondant apéritif, où chacun avait participé. Toutes les spécialités étaient au rendez-vous.

L’ambiance fut très chaleureuse voire festive. Il faut dire que le Saint Véran et le Charouble coulaient à flots.

Après une nuit reposante dans les chambres, sous la tente ou dehors, selon les préférences de chacun, le petit déjeuner fut servi dès 7h du matin, avec, là encore, abondance de délicieuses victuailles, apportées par les uns et les autres.

Le programme étant de gravir le Mézenc, tout le monde était dans les voitures à 8h30 pour regagner le parking du départ.

Pas une goutte de pluie toute la journée, des éclaircies successives et un peu de vent ont rendu le cheminement confortable. Nous avons fait une boucle, à la fin de laquelle une petite fausse note est venue énerver Edith qui, jusque là, était tout à fait satisfaite du déroulement des opérations. Quelqu’un n’a pas attendu à un croisement, ou bien, il ne s’agissait pas du bon croisement, bref, le groupe s’est scindé en deux pour ne se retrouver qu’aux voitures sur le parking. Pour terminer sur une note positive, une « foisse » avec du chocolat avait été prévue pour récompenser les joëlistes, surtout les nouveaux qui venaient faire leur sortie d’essai avant de partir pour une semaine en juillet dans les Aravis.

Puis la troupe s’est dispersée.

Un grand merci à tous ceux et celles qui ont organisé ce sympathique week-end, tout d’abord à Edith et Bernard, ensuite à Simone, qui a tout coordonné de Lyon, et bien sûr, à tous ceux et celles qui ont apporté chacun leur petite touche personnelle.

Jocelyne Briggs